Archives du mot-clé paysages

Philippines : les Visayas


BREF RETOUR D’EXPÉRIENCE DES PHILIPPINES : LES VISAYAS

Les îles de Cebu – Bohol – Siquijor – Negros en trois semaines

 

Les Philippines ne sont pas très convoitées par les européens et il m’a été difficile d’organiser ce voyage n’ayant que très peu de renseignements sur les sites habituellement visités Le routard et Lonely, par ailleurs renseignements souvent contradictoires ce qui m’a fait prendre des précautions inutiles, avoir des craintes infondées et devoir gérer un stress supplémentaire inutile et encombrant.

 

Donc oui les Philippines, c’est très loin, trop chaud avec un indice humidex dépassant toute loi de la raison et en plus on y mange tellement mal !

Mais mais mais les plages sont plus blanches, les eaux plus douces et cristallines avec à ses bords des poissons tropicaux plus beaux, des étoiles de mer plus grandes, plus grosses, plus belles, plus colorées mais aussi les paysages sont variés : volcans, Chocolates Hills uniques, cascades, jungles, rizières et la vie qui s’y accompagne : les gens sont décontractés, souriants et agréables, bienveillants et j’aime aussi cette simplicité à se déplacer partout où l’on se trouve : toujours un tricycle, une moto, une jeepney vous proposant de vous ramener.

En Août les touristes se comptent sur les doigts de la main même dans les endroits les plus fréquentés habituellement bien sûr à Panglao et bien que les sites visités déconseillent de s’y rendre à cette époque il y a fait très beau tous les jours avec un orage de quelques secondes ou minutes certains soirs.

Mais de tels paysages et de telles vacances balnéaires cela se mérite, semble-t-il et nulle part ailleurs je n’ai vu un tel sable blanc en poudre moelleux voire même soyeux s’étaler en longue langue le long des cocotiers. J’ai trouvé l’eau plus douce aussi (est-ce à cause de la fonte des glaciers car on est dans le pacifique ?) et à juste température pour nager des heures durant sans s’inquiéter de la température, ni de courants parmi une faune et une flore de rêve !

Et le marché de Malatapay où les ethnies Bukidnon se rendent pour vendre leur artisanat, buffles, chèvres et mangent du lecchon.

Donc pleins de belles images et le contrat de passer des vacances reposantes balnéaires en vue de pratiquer le snorkeling a été respecté.

 

Publicités