République Dominicaine


Évasion loin de la grisaille sur l’île des Caraïbes partagée avec Haïti
Très décriée et pourtant ses plages paradisiaques font partie des plus belles au monde avec notamment celles moins fréquentées de la péninsule de Samana ou de Juan Dolio. Sa culture reste celle de la musique avec le merengue, du tabac et de la canne à sucre et l’ambiance festive se mesure tout au long des journées sur les côtes mais on peut trouver un peu de calme en se promenant dans les environs escarpés à la recherche d’une jolie vue sur les villages pittoresques à pied ou à cheval, en allant sur des spots de plongée bouteille. Eh pourtant il y aurait encore plus à y trouver, je pense au Parc National Jaragua et la Bahia de las aguillas, El Paraiso et Barabora qui sont encore aujourd’hui les oubliés de cette destination mais qui paradoxalement contribuent à rendre la République Dominicaine si sauvage.

 

 

Publicités

Laissez-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s